L’affacturage plébiscité par les entreprises du BTP

Après avoir été mis en difficultés par la crise économique de 2008 et ses conséquences, le secteur du BTP se porte, selon tous les spécialistes, de mieux en mieux. Si le secteur fait largement appel à l’affacturage comme source de financement à court terme, il consolide peu à peu sa reprise. Preuve en est : le nombre de défaillances d’entreprises en baisse significative.

L’affacturage, une source de financement adaptée au secteur du bâtiment

Selon une récente étude de la société Bibby Factor France, l’affacturage serait, avec une croissance de plus de 6% au 1er semestre 2017, la deuxième source de financement à court-terme pour les entreprises du secteur du BTP après le découvert. Cette technique, permettant aux entreprises de faire financer leurs factures intermédiaires sans délai par un organisme de crédit, est particulièrement adaptée aux professionnels du bâtiment. Ces entreprises, pour la plupart TPE-PME sous-traitantes de grands donneurs d’ordre, sont en effet particulièrement intéressées par le financement de leurs factures afin de dégager de la trésorerie et ne plus dépendre des délais de paiement de leurs clients. Une réelle opportunité pour ces entreprises de continuer à se développer sereinement en période de reprise.

Point sur les défaillances d’entreprises du secteur

Dans le même temps, la dernière étude de la société Altares portant sur les défaillances et sauvegardes d’entreprises au 3ème trimestre 2017 annonce une consolidation de la reprise pour le secteur du BTP. Profitant d’une conjoncture particulièrement favorable et d’une baisse globale des défaillances d’entreprises tous secteurs confondus (10 830 défaillances d’entreprises au 3ème trimestre 2017, soit la meilleure période depuis 10 ans), le secteur de la construction tire avantage de cette baisse avec – 10,9% de procédures enregistrées au 3éme trimestre 2017 par rapport à la même période un an plus tôt. Dans ce domaine, trois secteurs dominent : la construction de maisons individuelles avec une baisse de      -22%, le gros œuvre avec une baisse de -11% et les travaux publics avec une baisse de     -11%. Le second œuvre enregistre, quant à lui, une baisse de -8%. Sur les neuf premiers mois de l’année, Altares a ainsi enregistré 10 445 défaillances d’entreprises dans le secteur de la construction, dont 8 893 dans le bâtiment et 1 552 dans l’immobilier. Un nombre de procédures en baisse de -12,8% au 1er semestre 2017 par rapport au 1er semestre de l’année précédente.

Des bonnes nouvelles pour ce secteur donc !

Consultez notre offre en matière d’affacturage BTP

Sources :

« L’affacturage, 2ème source de financement des entreprises du BTP après le découvert » – Batiweb

http://www.batiweb.com/actualites/vie-des-societes/laffacturage-2e-source-de-financement-des-entreprises-du-btp-apres-le-decouvert-27-11-2017-31591.html

« Les défaillances d’entreprises en baisse dans le secteur du BTP » – Batiweb

http://www.batiweb.com/actualites/vie-des-societes/les-defaillances-dentreprises-en-baisse-dans-le-secteur-du-btp-25-10-2017-31392.html

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *